Bienvenue sur ce blog dont le but est de montrer la dangerosité du métier de Policier à travers des articles de presse, de vidéos et de diaporamas.

Plus de cinq mille d'entre eux sont blessés chaque année en service. Une tendance en hausse.

Aucune des missions auxquelles ils prennent part n'est sans risque.

De même, les militaires de la Gendarmerie Nationale et les agents des Douanes et des Polices Municipales sont soumis aux mêmes dangers. Désormais, le blog s'ouvre à ces autres composantes de la sécurité intérieure.




samedi 20 juillet 2013

Trappes (78) : Manif violente hostile à la police

La situation était tendue ce soir à Trappes (Yvelines) où entre 200 et 400 personnes "hostiles" étaient rassemblées devant le commissariat aux alentours, jonchés de gros cailloux. Une dizaine de fourgons de CRS protégeaient le bâtiment alors qu'un hélicoptère survolait la ville où étaient déployés de nombeux autres policiers. Le rassemblement "violent", selon une source préfectorale qui n'en pas expliqué l'origine, s'est formé aux environs de 20h30. Sous couvert de l'anonymat, le responsable d'une association de musulmans a expliqué que la manifestation faisait suite à l'interpellation jeudi d'un homme qui s'était opposé au contrôle par la police de son épouse portant un voile intégral. Cette version a été confirmée par une source policière. Le mari, selon cette source, a assené des coups à un policier. Ce qui lui a valu d'être interpellé puis placé sous mandat de dépot. La loi sur le port du voile intégral, entrée en vigueur en avril 2011, interdit la dissimulation du visage dans l'espace public. Elle punit l'infraction d'une amende pouvant aller jusqu'à 150 euros ou d'un stage de citoyenneté. Les tenues "interdites dans l'espace public" sont le niqab, voile intégral ne laissant apparaître qu'une fente pour les yeux et la burqa, vêtement traditionnel en Afghanistan, quasi-inexistant en France. Il couvre complètement la tête et le corps, un grillage dissimulant les yeux. Les "tenues dissimulantes autorisées" sont les tenues dont le port est prescrit (casque pour les deux-roues), justifié par des raisons de santé, ou des motifs professionnels (masque de soudeur, casque intégral de protection).
source : Le Figaro (20 juillet 2013)

3 commentaires:

chantal a dit…

Mais qu'est ce qu'on attend pour redresser tout ce monde là et renvoyer les fantômes dans leur patelin !

chantal a dit…

Mes sincères sentiments à notre police qui fait son travail malgré tout !

EL GRECO Jeanjacques a dit…

genéralement , c'est pour de la pure provocation qu'elles déhambulent dans les rues comme ça .
samedi à la grande motte , une se baignait entière en burka .
_ les services d'ordres doivent faire leur métier , et ne pas se dégonfler , devant ces gens ; contrôlez les , et ne vous laissez pas humilier par ces gens d'une autre époque .
on a pas , ici , chez nous à se faire imposer , des coutumes ou moeurs qui avilisent l'humain .
bon courage à vous . jean-jacques