Bienvenue sur ce blog dont le but est de montrer la dangerosité du métier de Policier à travers des articles de presse, de vidéos et de diaporamas.

Plus de cinq mille d'entre eux sont blessés chaque année en service. Une tendance en hausse.

Aucune des missions auxquelles ils prennent part n'est sans risque.

De même, les militaires de la Gendarmerie Nationale et les agents des Douanes et des Polices Municipales sont soumis aux mêmes dangers. Désormais, le blog s'ouvre à ces autres composantes de la sécurité intérieure.




mardi 16 juillet 2013

Marseille (13) : Niqab, un contrôle d'identité tourne au pugilat

Dans la nuit de mardi à mercredi à Marseille, trois policiers ont été tabassés après un contrôle d’identité qui a mal tourné. Vers 00h45 à proximité de la mosquée Es-Sunna, trois agents de police se sont approchés d’une jeune femme de 18 ans qui portait un voile intégral, le niqab. Conformément à la loi de 2010 sur le voile intégral, des policiers ont décidé de faire un contrôle d'identité. Mais cette dernière a refusé de se soumettre à l’autorité policière. « Je n'obéis pas aux lois de la République » « Je n'obéis pas aux lois de la République », a-t-elle expliqué. Elle s'est alors mise à crier et a dénoncé une agression de la police. Elle a même donné des coups de poing au visage d'un policier. C'est là que le compagnon de la jeune femme s'est interposé, de manière à empêcher définitivement le contrôle d'identité. L'homme a ensuite appelé à la rescousse. Une cinquantaine de personnes ont rejoint la bagarre et roué de coups les policiers de la tête aux pieds. L'arrivée de renforts a permis l'interpellation de quatre personnes dont la femme voilée. Mais tous ont été remis en liberté dans la nuit par le parquet de Marseille dans un souci d'apaisement en période de ramadan. « Le message donné est hors de propos » « Le signal donné à cette affaire par le parquet de Marseille nous laisse dans l’expectative la plus totale, explique David-Olivier Reverdy est secrétaire adjoint du Syndicat de police "Alliance" dans la région Provence-Alpes-Côte d’Azur. Comment peut-on s’en prendre aux forces de l’ordre et être remis en liberté sans garde à vue, sans être inquiété ? Il me semble que le message donné à la population et à la délinquance, qui je vous le rappelle est assez prégnante à Marseille, est un message qui est absolument hors de propos. On aurait aimé le soutien de la justice et non pas une défiance à ce sujet. Encore une fois, les agents de police de Marseille se sentent délaissés ».
source : RMC (16 juillet 2013)

1 commentaire:

Olivier Depraetere a dit…

Vous trouvez cela choquant?? je ne suis malheureusement plus choqué par cela... la France, est bel et bien perdue. mon pays que chéri tant depuis ma naissance, mon drapeau pour lequel de nombreux anciens ont versé leur sang ... tous ces principes fondamentaux de laïcité nationale et autres protections des agents investis d'une mission de service publique, tout cela se retrouve bafoué par ces personnes qui vivent sur notre sol et qui vomissent sur l'institution qui les nourris a coup de CMU, CAF et aides sociales... Qu'attendons nous pour nous lever, lever le poing et frapper d'un seul coup uni sur ce mal qui nous gangraine... j'ai envi de vomir quand je les vois... ma haine ne fait qu'augmenter.. pauvres VRAIS FRANCAIS que nous sommes!! Courage, force et Honneur a ces collègues, frères d'arme qui font tant bien que mal leur métier ...