Bienvenue sur ce blog dont le but est de montrer la dangerosité du métier de Policier à travers des articles de presse, de vidéos et de diaporamas.

Plus de cinq mille d'entre eux sont blessés chaque année en service. Une tendance en hausse.

Aucune des missions auxquelles ils prennent part n'est sans risque.

De même, les militaires de la Gendarmerie Nationale et les agents des Douanes et des Polices Municipales sont soumis aux mêmes dangers. Désormais, le blog s'ouvre à ces autres composantes de la sécurité intérieure.




lundi 1 novembre 2010

Laon (02) : Un policier blessé lors d'une interpellation

Un fonctionnaire de la brigade anti criminalité (BAC) de Laon a eu le doigt cassé au cours d'une interpellation, mercredi, vers 1 heure du matin.
Les policiers s'étaient rendus Zac Île de France suite à un signalement de vol d'une Peugeot 309.

En arrivant au quartier Champagne, ils se sont trouvés face au véhicule volé, dans lequel se trouvaient trois individus.
Le conducteur de la 309 a foncé sur la voiture des policiers, la heurtant, avant de prendre la fuite.
Il a rapidement perdu le contrôle de son véhicule et a percuté le grillage de l'entreprise de transport Papin. Bondissant hors de la voiture, les trois hommes ont pris la fuite à pied. Les deux passagers ont été rattrapés et interpellés par les policiers. C'est au cours de cette interpellation que l'un d'entre eux a été blessé. Il s'est vu délivrer un arrêt de travail jusqu'au 21 novembre. Les deux passagers de la 309, des Thiérachiens habitant le secteur de La Capelle, âgés d'une vingtaine d'années, sont convoqués en janvier devant le tribunal correctionnel de Laon. Leur complice, identifié, devrait être prochainement interpellé.

source : L'Aisne Nouvelle (1er novembre 2010)

1 commentaire:

julie a dit…

On fait tout pour que les voyous restent des voyous...
Cela fait 12 ans que je travaille au sein de la Pénitentiaire, et je peux vous dire qu'on leur joue royal à l'intérieur. Vous ne pouvez imaginer. Quant aux collègues, plus ça va et plus la hiérarchie leur demande de la fermer. Les agressions augmentent de façon exponentielle et les barges aussi.
Ce n'est pas en construisant leurs usines Pénitentiaires Bouygues ou Eiffage qu'on va changer la donne !
De véritables horreurs pour tout le monde...
Désolé de les remettre dans la rue les gars, mais nos politiques n'ont pas le courage de prendre soin des citoyens. Nous on le sait que la récidive n'arrête pas. Ils ont beau dire ce qu'ils veulent aux médias...
Moi, j'en ai un peu marre et je viens d'ouvrir un blog http://prison.over-blog.com pour rétablir un peu la véritable info sur ce milieu... Au nom de tous les collègues qui s'en prennent plein la tête. Merci de m'aider à informer le grand public. Diffusez l'adresse. Courage.
Sam